AI - Intelligence artificielle, la loi et l'éthique....

introduction 

J'ai beau faire, je trouve qu'on a dit beaucoup de bétise sur l'éthique et l'intelligence artificielle. Ce samedi encore je parlais avec une juriste de la commission européenne qui travaille justement sur ce sujet. Je me permets donc d'exprimer un avis sur ce sujet...

Ethique, le gros bullshit de l'IA

De nombreux textes mais aussi conférences ont abordé le sujet de l'éthique et de l'intelligence artificielle... Sauf qu'on parlait dans la plupart des cas d'une intelligence artificielle qui n'existait pas, celle qui est de la science fiction, la fameuse singularité, etc...

En cela l'éthique était un moyen de mast<BIIIPPPP>ations intellectuelles souvent pratiquées par de non-praticiens de l'intelligence artificielle, mais pas que, je dois bien le reconnaitre.

Sauf que : 
  • Les question de l'automatisation ont été approchées il y'a 30 ans avec l'arrivée des robots dans les usines. La seule chose qui change c'est que ce ne sont plus les ouvriers qui sont visés mais les cols blancs et les employés. 
  • Que l'intelligence artificielle c'est avant tout de l'informatique qui dans la grande majorité des cas ne fait qu'améliorer des choses qui existaient déjà avant.
  • Que les questions éthiques ne sont pas liées à la technique en soi, mais à son application et surtout au contrat social qu'on souhaite construire dans nos sociétés. Personnellement, je n'utilise jamais de caisse automatique, ni aucun chatbot (sauf ceux que je développe)
  • et surtout, quand on écoute les vrais spécialistes, bah ON NE SAIT PAS.
Selon moi, la question de l'éthique et de l'intelligence artificielle n'est pas pertinente, car elle est traitée depuis longtemps cela s'appelle l'éthique et l'informatique.

Mais en parlant d'éthique on peut survendre l'IA en faisant peur.... peut être .... 

Par contre il faudrait penser à la loi

En matière d'intelligence artificielle l'aspect légal me parait sous-estimé et nécessiterait d'urgence des décisions. Je vois 3 aspects clés : 
  • Justifier une décision d'une IA en cas de contentieux devant un juge ! Comment ?
  • Les questions de propriété intellectuelle, de nombreux composants étant Open Source, devons nous protéger le design et les data ?
  • et surtout la vérité ....

La mort de la vérité

Je ne parle pas des fakes news... je parle des faux. Les faussaires ont toujours existés, sauf qu'avec l'intelligence artificielle, c'est devenu de plus en plus facile.

On peut ainsi produire de fausses vidéos, de fausses voix, etc... bien plus facilement qu'avant... Et cela va vite devenir un réel problème, autant pour les expertises que pour la vie de tous les jours.

Ce point mériterait un cadre légal fort et extrêmement pénalisant pour faire de cela un tabou majeure... Mais pour l'instant rien en vue. 

L'autre aspect est l'utilisation de l'IA a des fins de manipulation via les réseaux sociaux. 

Sur ces sujets il y'aurait peut être des questions éthiques, mais qui sont d'abord légales... Et rien n'est fait ....  

Conclusion

Je pense que dans la très grande majorité des cas il n'y a pas de question éthique,... et que l'éthique est juste du bling bling, par l'IA qui existe déjà nécessite peut etre un cadre légal... Et je pense que cela devient urgent. La commission européenne travaille dessus, je suis curieux de voir ce que cela va donner.

Jerome 

Commentaires

Articles les plus consultés