AI - j'aime pas le cloud


J’aime pas le cloud… mais y'a un mais à la fin ;-)

Non sérieux j’aime pas le cloud pour faire de l’intelligence artificielle…

Passons sur l’histoire de cette ESN qui avait installé sur son Cloud une grosse machine avec des GPU gonflés à bloc. Pas de bol, tout le monde utilisait cela sans se rendre compte que quand il exécutait leurs codes, en fait les GPU ne fonctionnaient pas… faute d’une bonne configuration. Le mec en charge de cela avait été parachuté expert interne, sauf que le tout petit bout de code (cliquez ici pour le voir) pour voir si Tensorflow fonctionnait sur le CPU ou le GPU (normalement de 100 à 10000 fois plus rapide sur le GPU), il ne le connaissait pas. Et personne n’avait réellement pratiqué pour se rendre compte de cela (un peu si vous comparez la vitesse d’une Ford T du début du 20eme siecle avec une fusée sauf que vous ne connaissez pas les fusées).

Si le mec avait été à côté de la machine, il aurait pu voir que ses GPU ne chauffaient pas….. En plus j'adore explorer de l'intelligence distribuée sur plusieurs ordinateurs depuis un arduino jusqu'à une énorme machine....

Bah oui j’aime pas le cloud en IA, parceque j’aime voir mes machines vivre et chauffer.

Le cloud la fabrique des faux experts


J’aime pas le cloud parce que plein de gens se sont pensés experts en IA sans rien savoir, sans rien apprendre juste en utilisant, en utilisant du IBM Watson, du Microsoft, du Google etc…

Bien sur out of the box on peut faire de chouettes choses juste avec des composants comme l’extraction d’entité ou de sentiments… Sauf que la marche d’après quand on va analyser la relation entre plusieurs entités, quand on va devoir créer une ontologie, créer des clusters, des graphes etc…. Bah là va bien falloir apprendre à designer de la vraie IA et le Cloud ne vous servira à rien.
Le cloud cela rend médiocre !! et NA (je boude)

Le cloud c'est beaucoup plus cher (selon plusieurs études)

J’aime pas le cloud, parce qu’on paie à la consommation… Sauf que moi je veux pouvoir réentrainer mes modèles et applications autant que je peux, que je veux gratter la moindre milliseconde et ne pas avoir des indisponibilités en plein milieu de la nuit alors que j'ai décidé de boussiller un weekend juste parce que ma passion l'IA me bouffe la vie et que j'adore cela.

J’aime pas le cloud en IA aussi parceque dés qu’on fait vraiment de l’IA c’est beaucoup plus cher…(de 3 à 10 fois plus cher)
c’est beaucoup plus cher !(de 3 à 10 fois plus)
Et puis je suis jaloux

Bon OK, je suis un gricheux, j’aime pas le cloud aussi parce que cela a permis à plein de gens de débuter sans se galérer comme ma génération avec des machines trop lentes, des transputers à la con, etc… (Le début des années 90 ou on avait tous les algo, les idées, mais pas le matos).

MAIS parfois j’utilise du Cloud !

Même si cela m’arrache la bouche de le reconnaitre, pour monter une environnement complet de développement pour une équipe sans devoir attendre que l’IT ou l’infrastructure mettent en place ce qu’il faut, avec le cloud en moins d’une heure j’ai tout de prêt… (mais j'aime pas le cloud... quoi je suis de mauvaise foi ??)

Mais si je dois créer des data et des sets de données pour entrainer mes RNN, mes trucs machins NLP, bah j’utilise WATSON et Google (et MS etc…) … Rien ne m’empeche d’utiliser une ou plusieurs IA sur le cloud pour éduquer mon IA à moi.

Mais si je dois travailler sur l’emotive computing, bah j’ai beau faire, IBM Watson c’est mieux…. et même si j'aime pas le cloud (ok j'ai encore oublié un "n'") bah Tone Analysis et Personality Insight c'est de la bombe.

Conclusion

Avant d'aller sur le cloud il faut prendre conscience du pourquoi. Certains aspects sont à explorer comme l'intelligence distribuée entre plusieurs type de hardwares, des GPU, mais aussi des FPGA, des TPU, CPU. Il y'a un aspect fortement matériel dans le travail de création d'intelligence artificielle. Allez vers le cloud c'est renoncer à cela. Choisir c'est renoncer....

Il y'a aussi le fait que parfois il est intéressant d'utiliser plusieurs outils AS THE SERVICE comme Watson, mais aussi la suite IA de google.

et je pourrais continuer comme cela longtemps.

Mais ce qu'il faut retenir c'est que choisir de faire de l'IA sur du cloud c'est renoncer à certains aspects. Parfois cela n'a aucun impact, parfois c'est juste un piège...

Et puis je reconnais qu'au delà d'avoir mes données ailleurs, j'ai du mal à payer un service alors que j'ai l'impression de contribuer à son amélioration....

Donc j'aime pas le Cloud... En plus à chaque fois que j'entends ce mot dans ma tête j'ai la chanson "Alexandrie Alexandra.....Barracudaaaaaa"

Jérôme Fortias

Commentaires

Articles les plus consultés