Carlos Ghosn - les possibilités

Quand on s'intéresse au sujet, clairement le départ surprise de Carlos Ghosn sent "les services"... Mais quels seraient les scénarios possibles ?

Préambule :

Avant de sur fantasmer, il faut prendre en considération que ce genre d'exfiltration réussit surtout si elle est rapide. En général, les pays surveillent moins les sorties que les entrées.

Carlos Ghosn peut prétendre à avoir un réseau suffisemment "puissant" pour disposer d'un vrai faux passport càd un vrai passport créé par un état avec une fausse identité, ou un second passport ce qui est légal quand on va dans des pays qui peuvent être ennemis.

L'aspect culturel peut jouer bien sur : Au japon, il suffit de voir l'attitude de l'avocat japonais de Carlos Ghosn, ne pas faire face, est non seulement lache, mais peut compréhensible, même s'il n'est pas japonais. Accessoirement, on sait scientifiquement qu'on a plus de mal à reconnaitre des visages d'une éthnie autre que la sienne, le taux d'erreur étant plus fort.

Ghosn venait d'apprendre que le procés serait reporté d'un an.... (à confirmer)

1 - Intervention d'une société privée

On l'ignore souvent, mais depuis plus de dix années, ce n'est pas que les armées qui se privatisent (sociétés de mercenaires comme Black Waters), mais aussi les services de renseignement privés, avec des anciens de services de renseignement. Donc on peut envisager tout à fait, une exfiltration organisée par une société privée.

2 - Intervention des services secrets Libanais

Autre possibilité, l'intervention du Al Maktab al Tani, le renseignement libanais. Même si cela me parait peu probable, on peut envisager cela dans le cadre du 3eme scénario possible

3 - Exfiltration par la France

En direct cette opération exposerait trop la France, dans des relations France-Japon déjà particulière.

Si Macron n'apprécie clairement pas Carlos Ghosn, ne nombreux patrons pensent à juste raison, qu'il y'a aussi un aspect de guerre économique Japon France autour du controle de Renault Nissan, aujourd'hui injuste pour le Japon. On peut tout à fait envisager un arrangement en coulisse, avec la France comme organisateur de l'exfiltration et une sous traitance par le Liban (le Liban garde des relations historiques avec la France).

4 - L'organisation "familiale"

Même si cela me parait moins réaliste, on ne peut pas exclure la possibilité, d'une exfiltration organisée par ses proches, un pari fou. De Gaulle aimait à dire qu'il croyait plus en la bétise humaine qu'au complot. De plus le procès arrivait vite, et il était clairement plié d'avance... Une dernière chance.

5 - Un arrangement Japon-France

Le Japon commençait à être dans une situation compliquée. Dans un pays ou il est important de sauver la face, plus qu'ailleurs, ou la justice est remise en cause aussi à l'intérieur, ou le cas Ghosn constituait un frein à l'arrivée d'investisseurs étrangers (alors que le Japon fait la promotion de son pays), on peut envisager que malgré la gène locale passagère, cela arrange bien le Japon de se débarrasser du cas Ghosn.

Dans tous les cas, je suis surpris que les journalistes Français fassent le service minimum.....ce qui est un signe en soi.... Dans tous les cas je ne crois pas qu'on aura la vérité sur son "évasion" :-)


Commentaires

Articles les plus consultés